Voyage en Corée du Sud

Comme tous les ans depuis 1949, le 1er Octobre est un jour férié en Chine. Les Chinois commémorent en effet la fondation de la république populaire de Chine proclamée par Mao Zedong le 1er Octobre 1949. C’est aussi le début d’une des deux semaines de vacances nationales chinoises. Par conséquent pour les voyageurs étrangers, c’est une des deux semaines (l’autre étant la semaine du nouvel an chinois) à éviter à tout prix pour visiter la Chine. En effet, des millions de Chinois rentrent chez eux pour partager ces quelques jours en famille, ou partent faire du tourisme sur les hauts lieux du communisme à travers toute la Chine. Les trains sont pleins à craquer, les cars remplis et les lignes aériennes intérieures complètes. Alors pour ceux qui vivent en Chine comme c’est mon cas, que faire pendant cette semaine de congés ? Réponse : partir à l’étranger. Et c’est un peu par hasard que j’ai atteri avec ma copine en Corée du Sud.

Les destinations à prix modeste sont nombreuses depuis Pékin : Japon, Thaïlande, Vietnam, Mongolie, Corée du Sud… à consulter sur le site ctrip.com. Evidemment, les Chinois aussi partent à l’étranger et à l’approche des vacances nationales, les prix ont tendance à monter. Comme à mon habitude, je m’y suis pris un peu tard pour acheter les billets d’avion pour la Corée du Sud, à tel point que je suis parti depuis Jinan (à 2h30 en train au sud de Pékin) pour bénéficier de tarifs avantageux. Je n’aborderai pas ici la galère pour obtenir des tickets de train pour rejoindre Jinan depuis Pékin. Retenez simplement ceci : en Chine, la vente des tickets ouvre 20 jours avant le départ du train et pour les vacances nationales, les tickets sont vendus en environ 2 heures (cela concerne tous les tickets, même les places debout).

Pour beaucoup de Chinois, la Corée du Sud a la réputation d’être le paradis du shopping, avec ses grands centres commerciaux, ses produits détaxés et ses vêtements de qualité moins chers qu’à Pékin. C’est évidemment un trait de caractère qui ne suffit pas à caractériser ce pays magnifique qui a bien plus à offrir. Malgré sa proximité avec la Chine, la Corée du Sud s’est révélée être un pays très différent, fascinant, propre et moderne, qui a su préserver son environnement, et où les gens sont polis et accueillants.

Préparer son voyage en Corée du Sud

Si vous partez sans agences de voyage (ce que je vous conseille, c’est quand même plus rigolo), un minimum de préparation est à faire en amont, surtout si vous disposez d’un temps limité comme ce fut mon cas. Voici quelques conseils.

Si vous êtes citoyens français, vous n’avez pas besoin de visa pour entrer en Corée du Sud. Votre passeport français suffit et vous permet de rester légalement 90 jours sur le sol coréen. Ça fait de la paperasse en moins de votre côté. A ce jour, la Corée du Sud est un des pays les plus accueillants pour les touristes qu’il m’ait été donné de visiter. Vous le remarquerez sans doute en amont lors de la préparation de votre voyage. Par exemple, si vous comptez sortir de Séoul, sachez que la Corée du Sud propose un pass réservé aux touristes qui vous permet de prendre n’importe quel train et autant de fois que vous le voulez sur une durée limitée. La durée définit le prix du pass. C’est un deal en or qui devient avantageux dès que vous faites plus d’un aller simple. Par exemple, le tarif normal pour le pass 3 jours coûte environ 70 euros. Aussi, il existe différentes réductions : enfant, étudiant et groupe (en Corée du Sud, un groupe commence à partir de 2 personnes voyageant ensemble ;-)). Simple pré-requis pour l’obtention du pass, vous devez le réserver sur le site de Korail et imprimer le coupon que vous devrez ensuite échanger contre le pass dans une station de train en Corée du Sud. Si vous n’échangez pas le coupon, rien ne sera prélevé sur votre carte. Vous payez uniquement si vous échangez le coupon contre le pass dans une station de train, ce qui vous permet d’annuler facilement (en gros vous n’avez rien à faire pour annuler). Une fois le pass en votre possession, vous pouvez prendre n’importe quel train partout en Corée du Sud.

Un site incontournable pour préparer votre voyage en Corée du Sud est Visit Korea, disponible en de nombreuses langues dont le français. C’est en fait le site officiel de l’agence de tourisme en Corée. Vous y trouverez de nombreuses ressources, les dates des festivals à venir, des bons plans, des idées de circuits à faire, classés par saison et par thème. Le site est extrêmement bien fait et vous donne toutes les billes nécessaires pour planifier correctement votre voyage en Corée du Sud. Une application mobile existe également, qui elle aussi, est très bien faite. Elle vous permet en effet de télécharger du contenu directement sur votre téléphone mobile, ce qui vous permet de le consulter même si vous n’avez pas accès au réseau 3G ou à Internet.

Dans le même genre, l’application Trip Advisor City Guides possède un guide complet pour Séoul, à télécharger sur votre téléphone et accessible 100% offline. Je vous conseille aussi le site WikiTravel qui possède de nombreux tuyaux et bonnes adresses pour de nombreuses destinations en Corée du Sud. Vous y trouverez conseils pratiques, points culturels et historiques à lire avant votre départ. Enfin, je vous recommande de changer un peu d’argent avant de partir (le minimum vital) et de changer le reste sur place. De nombreuses boutiques à Séoul proposent des taux de change très intéressant et sans commission.

Jour 1 : arrivée à Séoul

Nous partons le 1er Octobre et atterissons à l’aéroport international d’Incheon vers 21h00. Avant de prendre le train pour rejoindre Séoul, nous louons un « Egg« , qui se révélera très utile tout au long du voyage. Ce petit boitier blanc renferme en fait une borne Wifi que vous glissez dans votre sac et qui vous permet de vous connecter à Internet n’importe où en Corée du Sud. Pour quelques euros par jour, c’est un incontournable pour les voyageurs solitaires, surtout si vous vous baladez en dehors des grandes villes. Sinon, sachez que les bornes Wifi gratuites sont très faciles à trouver en Corée du Sud (dans tous les cafés). Venant de Chine, quelle joie de pouvoir se connecter sur tous les sites sans devoir passer par un VPN.

Nous rejoignons le centre ville de Séoul en environ 50 minutes en train. Dans le train tout comme dans le métro, des sièges sont spécialement prévus pour les personnes âgées, les femmes enceintes ou les handicapés. Même en période de pointe, où le métro est bondé de monde, ces places restent libres, les Coréens restant debout plutôt que de prendre ces places, pour que les personnes qui en ont réellement besoin y aient accès sans problème.

Nous arrivons à la gare de Séoul à environ 23h00. Même à cette heure tardive, nous parvenons à échanger au guichet le coupon pour nos KR pass qui nous serviront à prendre le train quelques jours plus tard. Nous réservons par la même occasion les différents billets de train. Au guichet, nos interlocuteurs parlent heureusement anglais ce qui nous permet de venir à bout des réservations en quelques minutes. Notre hôtel se trouve dans le centre, dans le quartier Insadong.