Trouver un travail en Angleterre

Nombreuses sont les raisons qui peuvent justifier la recherche d’un emploi à l’étranger : envie d’aventure, amélioration linguistique, découverte d’une culture différente, élargir ses horizons, faire de nouvelles connaissances, fuir son pays (dans certains cas)… Le premier conseil que je peux vous donner est de ne pas avoir peur de franchir le pas. Ce n’est définitivement pas en attendant un jour de bonne fortune, où un facteur déguisé en kangourou vous remettra de sa poche factice le précieux Graal qu’est une lettre d’embauche pour la destination de vos rêves,  que vous aller pouvoir partir. J’ai toujours pensé, qu’à un certain degré, la chance se provoque. Aussi, je travaille depuis Octobre 2012 en Angleterre, à Cambridge, et je vous propose de vous donner quelques tuyaux si vous êtes en France, à la recherche d’un emploi en Angleterre.

Je n’ai pas beaucoup d’expérience en ce qui concerne les jobs d’été en Angleterre (pour ne pas dire pas du tout). Sites et journaux de petites annonces semblent bien marcher pour les autres alors faites comme eux. L’Angleterre a un marché du travail plus flexible que la France à tous les niveaux, le meilleur moyen pour trouver un job d’été ou courte durée est de se rendre sur place et de postuler, en distribuant votre CV. Le supermarché à 5 minutes de chez moi recrute quasiment en continue par exemple, sur différentes tranches horaires.

Si vous êtes plutôt à la recherche d’un poste longue durée en vue d’une expatriation, alors lisez ce qui suit. L’Angleterre est un choix raisonnable si vous êtes attaché à la France pour des raisons familiales ou autres. Il existe de nombreuses liaisons régulières avec la France en avion, train et ferry. Le choc culturel n’est pas énorme mais les différences sont néanmoins notables. Par exemple, vous avez un choix de binouzes beaucoup plus conséquent qu’en France, qu’on vous sert par défaut dans un verre d’une pinte. Les parcs et la majorité des rues sont propres. Il pleut. Quand il ne pleut pas, le sol est quand même mouillé. C’est vert. Si vous aimez le poisson pané et les frites (plus communément nommé ici Fish & Chips), alors vous serez ravi. Les Anglais ont une politique de recyclage exemplaire (du moins à Cambridge). Et j’en passe.

Dans la suite, il est important que vous nuanciez mes propos selon votre domaine professionnel. Je suis ingénieur en informatique et les emplois en informatique en Angleterre, comme ailleurs, sont en plein boom. Donc merci de situer mes propos dans leur contexte et de pas venir vous plaindre bla bla bla oui, mais il a dit que, alors qu’en fait blah. De nombreux emplois en ingénierie sont des CDDs (alors qu’en France, beaucoup sont des CDIs). Cette politique libérale est à double tranchant: le marché du travail est plus flexible, mais cela permet aux entreprises de ne pas reconduire votre contrat si vous ne leur convenez pas. J’ai cherché mon job en Angleterre depuis la France. Première étape, le CV. Soignez le, faites le relire par un anglais pour corriger les fautes et les vieilles expressions frenglish. Puis postez le sur les gros sites d’emplois anglais. Vous aurez souvent à retaper votre CV dans un formulaire online pour formater les différentes informations selon la structure choisie par le site de recherche d’emploi. A titre d’exemple, inscrivez vous sur Monster, Reed, JobisJob, London Jobs, The IT job board… Aussi, soignez votre profil LinkedIn. De nombreux recruteurs utilisent activement ce réseau social professionnel pour prendre contact avec des candidats. Je ne me suis pas limité à une ville précise. Mon périmètre de recherche s’étendait à tout le Royaume-Uni et l’Irlande.

De très nombreuses entreprises passent par les services d’une agence de recrutement pour sélectionner les candidats, beaucoup plus qu’en France. Vous pouvez ainsi aussi déposer votre CV sur les différents sites des agences de recrutement en Angleterre (vous pouvez trouver leur référence en parcourant les différentes offres d’emploi sur les sites que j’ai mentionné plus haut). C’est leur métier de trouver des candidats ! Ils vous appelleront s’ils pensent que votre profil peut correspondre à un des postes qu’ils disposent. J’ai reçu plusieurs appels depuis l’Angleterre. Les premières offres que j’ai eu correspondaient à des postes de support technique : de nombreuses entreprises recherchent des candidats pouvant parler plusieurs langues (et notamment le français) pour assurer un support auprès de leurs clients internationaux. Il s’agit aussi de faire l’intermédiaire entre les utilisateurs d’un logiciel ou d’un service et les développeurs de celui-ci. J’ai refusé ces offres car je recherchais un poste plus technique.

Tenez vous prêt à recevoir des appels (ou à pleurer si vous n’en recevez pas). Je veux dire, préparez ce que vous allez dire à l’avance, répétez chez vous des réponses à des questions types en anglais. C’est pas une fois accroché au téléphone que vous allez pouvoir réfléchir à ça. Attendez vous de la part des recruteurs à des questions comme « pouvez-vous vous présenter ? », « que recherchez vous comme poste ? », « quelle sont vos disponibilités et vos attentes salariales ? », « seriez-vous intéressé par + [description d'un poste] ? », « pouvez-vous m’en dire plus sur vos compétences et vos expériences sur [une technologie x ou y] ? »… J’ai aussi eu souvent la question concernant le type de mon diplôme. Utilisez le jargon anglais ! Si vous avez fait une école d’ingénieur, inutile de mentionner que vous avez un diplôme d’ingénieur, ça n’a pas la même connotation en Angleterre. La personne que vous avez au bout du fil s’attend à une réponse comme : j’ai un diplôme 2:2 ou 2:1. Visitez cette page Wikipedia pour en savoir plus sur les équivalences. Suite à cet échange et si les deux parties ont manifesté un certain intérêt, le recruteur vous fera parvenir les descriptions de poste par email. Suite à quoi, vous devrez confirmer au recruteur que vous acceptez qu’il vous représente pour présenter votre CV à l’entreprise en question. Je n’ai jamais eu à écrire de lettre de motivation. Et je trouve que c’est très bien comme ça, plutôt que de pondre une lettre formatée et quasiment identique à tous les candidats sachant taper « modèle lettre de motivation » sur Google. Montrez vos motivations lors des interviews, au téléphone ou face à face.

Dans mon cas, et pour le poste qui avait attiré mon attention, j’ai eu par la suite un entretien téléphonique avec l’entreprise. Puis, ils m’ont fait parvenir un test technique à faire chez moi en un temps limité (quelques jours pour le faire). Suite à quoi, j’ai été convoqué à un dernier entretien sur place, à Cambridge, d’environ 2 heures, portant à la fois sur des questions techniques et plus générales. Pendant tout le processus de recrutement, la personne de l’agence de recrutement est restée très disponible, pour me fournir d’avantage d’information, des conseils pratiques, organiser l’interview sur place et répondre à toutes mes questions. C’est très appréciable et finalement, tout le monde s’y retrouve.

Pour résumer les différentes étapes lors de votre recherche d’emploi : 1) un CV soigné, 2) inscription sur les principaux sites de recherche d’emploi et sur LinkedIn, 3) préparation et répétition de vos réponses et de vos objectifs en anglais. Une fois que vous êtes prêt, postuler à des offres online et répondez aux recruteurs si on vous appelle directement. Ils attendent du concret, donc soyez en mesure de définir le type de poste que vous recherchez, vos disponibilités etc… Aussi, donnez vous une échéance dans votre recherche d’emploi. Si à telle date vous n’avez pas trouvé, vous pouvez prendre le premier vol pour l’Angleterre, prendre une chambre à l’auberge de jeunesse et chercher directement sur place. J’ai vu passer plusieurs offres d’emploi urgentes en informatique, où les interviews se déroulaient 2 ou 3 jours plus tard. C’est un bon point si vous êtes disponible et sur place dans ces cas là ! Bonne chance !