Voyage dans le Yunnan

Je reviens comme promis dans mon billet précédent sur mes voyages de cet été. Premier périple de l’été, et non des moindres, la formidable région du Yunnan ! Je suis parti début Juillet avec quatre amies indonésiennes et j’ai rejoins dans la ville de Kunming deux amis avec qui j’ai étudié en France. Un bon groupe de 7 personnes pour faire un joli tour du Yunnan en une dizaine de jours. Kunming est la plus grosse ville, elle n’a en soit, rien d’extraordinaire, hormis l’aéroport, bien pratique si vous voulez éviter les 40 heures de train depuis Beijing. Nous avons tout de même pris quelques jours à l’arrivée et à la fin du voyage pour découvrir la ville et ses alentours : le temple d’or et la forêt des pierres qui représentent les plus beaux sites du coin.

Si vous voulez aller voir la forêt des pierres, réservez la journée, ce n’est pas à côté. On a choisi l’option la plus économique mais certainement pas la plus rapide pour y aller. Essayez de trouver des bus directs sans passer par la gare de l’est qui est à l’extérieur de la ville. Nous devions en plus revenir assez tôt car nous avions réservé un bus de nuit pour aller directement à Shangri-La.

Shangri-La est au nord du Yunnan, relativement proche du Tibet. La ville dispose d’un petit aéroport que nous n’avons pas utilisé à cause du prix trop élevé des billets, et puis l’aventure, ça se fait en bus ;) ! Depuis Kunming, nous avons mis environ 14 heures en bus de nuit pour arriver le lendemain matin vers 8 heures à Shangri-La. Pas évident de dormir, entre les odeurs (horribles) des chaussettes (mais vraiment horribles) des voyageurs chinois qui ont rapidement métamorphosé l’intérieur du bus en une sorte de camembert mobile. Malheureusement, il n’y a pas de gare à Shangri-La, sans doute dû à l’altitude et à la difficulté pour atteindre la ville. Le bus a lui-même fait du tout terrain dans des chemins de terre durant le voyage.

A l’arrivée, de nombreuses personnes nous proposèrent leur service pour nous aider à rejoindre notre hôtel. Nous avons été surpris par le tarif demandé, nous qui avons été habitués à négocier au plus bas à Beijing… Un homme nous demande 5 yuan pour nous amener, on croit d’abord à une arnaque, on lui demande si c’est 5 yuan par personne. Et puis en fait non, c’était 5 yuan pour tout le groupe. On est bien loin de l’atmosphère bruyante et animée de Beijing. Ici, les gens sont calmes, souriants, vous accostent gentiment. Moins de Klaxons à outrance. L’influence tibétaine se fait ressentir jusque dans l’architecture des bâtiments. Comme à notre habitude, nous avons séjourné dans une auberge de jeunesse très typique. Un petit déjeuner sur la grande place et une douche plus tard, nous étions prêt pour commencer nos aventures aux alentours. Nous avons négocié un chauffeur pour la journée (ce qui est beaucoup plus avantageux que de prendre un taxi si vous êtes en groupe). Nous avons traversé les vastes plaines vertes à cheval et visité un grand temple bouddhiste. Ce dernier est d’architecture tibétaine et l’entrée est très règlementée par rapport aux autres temples que j’ai eu l’occasion de visiter en Chine : interdiction de porter un short, pas le droit de s’embrasser pour les amoureux, ne pas toucher, ne pas respirer trop près des statues et autres reliques… Au moins ici, la conservation du patrimoine est bien au rendez-vous.

Le lendemain, nous avons visité un fabuleux parc naturel, à environ 4000 mètres d’altitude. Alors un conseil, si vous voulez faire le tour du Yunnan, faites le progressivement : commencez par des villes comme Dali et Lijiang avant de venir à Shangri-La. La raison est l’altitude, c’est la première fois que ça m’arrivait, mais j’ai eu d’important maux de tête dû à cela. Et beaucoup de mes amis ont eu les mêmes symptômes. Nous sommes en effet monté trop vite en altitude depuis Kunming apparemment. Sur place, dans le parc naturel, on propose même la location de bouteilles d’oxygène. Cette journée nous aura fait profiter d’un bon air pur, nous avons pu voir des yaks. En parlant de yak, il est très fréquent de croiser de la viande de yak dans les restaurants. Nous en avons mangé à toutes les sauces, dont le fameux steack de yak à Dali.

Comme il n’y a pas de gare à Shangri-La, nous avons pris le bus pour rejoindre la ville de Lijiang. Durant le voyage, nous avons pu profiter de somptueux paysages en traversant des petits villages qui parsemaient le trajet. Le bus était loin d’être un de ces bus moderne, long et grand avec de beaux sièges. Non. Ici, du scotch, de la rafistole à droite, à gauche pour faire tenir tant bien que mal notre moyen de transport que le chauffeur ne se privait pas à pousser dans ses derniers retranchements ! En descendant en altitude, nous avons retrouvé la tendance des chinois à klaxonner à tout va et en toute occasion pour annoncer leur passage.

Nous sommes arrivés à Lijiang avec un temps pluvieux. En plus, notre auberge nous a fait faux bon, et nous a redirigé vers une autre auberge, moins bien placée, à l’extérieur des quartiers traditionnels. Car le vieux Lijiang est extrêmement bien conservé et protégé : les rues pavées et étroites, les cours d’eau qui traversent la vieille ville, les toits traditionnels…  Mais la conservation du patrimoine ne se fait bien évidemment pas au détriment du développement touristique. Boutiques, bars, échoppes, restaurants parsèment les rues. Non, envahissent les rues ! Cependant, l’expérience n’en est pas tout à fait dénaturé heureusement. L’ambiance est chaleureuse, calme, authentique. Et puis, il n’est pas si difficile que ça de s’échapper dans des quartiers avec moins d’affluence. Nous y sommes resté deux jours, pour avoir suffisamment le temps d’apprécier notre séjour dans la vieille ville : restaurants traditionnels, un peu de shopping, animations de rue etc… Durant certaine période, l’affluence touristique est telle à Lijiang que la municipalité a décidé de construire une nouvelle vieille ville dans l’objectif de réduire l’affluence dans la vieille vieille ville. Bref, c’est très chinois de faire du nouveau vieux mais c’est peut être une solution au tourisme envahissant qui, d’année en année, devient plus important.

Notre prochaine destination est la ville de Dali et cette fois le trajet de deux heures environ qui sépare Dali à Lijiang s’est fait en train ! Dali est construite près d’un très grand lac où plusieurs autres petits villages sont construits tout autour. Lorsque nous sommes arrivés à la gare, nous avons pris le bus pour rejoindre le vieux Dali, qui est à environ 30 minutes du nouveau centre. En effet, la nouvelle ville est située au sud du lac, tandis que le Dali que nous voulions visiter est à l’ouest du lac. Nous avions réservé une auberge qui nous a réellement enchantée. Les gérants sont très chaleureux, accueillants et tout le staff est souriant. L’ambiance familiale est là et on se sent chez soit. Alors si un jour vous allez à Dali, n’hésitez pas, séjournez au Lily Pad, vous ne le regretterez pas ! En nous voyant arriver à 7, les gérants nous ont proposé de faire une fête le soir venu avec les autres résidents. Ils nous ont préparé une formidable table, un pot au feu géant avec tout type de légumes, viandes, poissons et en bonus une excellente crème au chocolat maison (rare en Chine !). Nous avons ainsi pu échanger avec les autres voyageurs et baroudeurs de passage, croiser nos expériences et impressions.

L’architecture de Dali m’a fait pensé aux villes méditerranéennes. Les murs sont clairs, les maisons sont basses, le ciel est bleu (!!). C’est dans ces petits rues que j’ai pu manger un fabuleux steack de yak (la spécialité) et un milk shake à la banane tout simplement énorme. Et les restaurants se mélangent joyeusement au marché de fruits et légumes, de poissons et à ces mères de famille qui portent leur enfant sur le dos et vous proposent de fumer de l’herbe en douce. Le cachet est unique.

Dali, c’est aussi le fabuleux site des trois pagodes, que vous ne devez pas rater, c’est l’attraction principale de Dali. Mais ne vous arrêtez pas à l’entrée et aux trois pagodes, à l’arrière du site se trouvent un très beau temple, à flanc de montagne. Vous voilà prévenu !

Et nous voilà de retour à Kunming après une belle boucle au nord et à l’ouest du Yunnan. Nous n’avons malheureusement pas eu le temps d’aller faire un tour dans le sud, près de la frontière vietnamienne, ça sera pour une prochaine fois ! Vous pouvez retrouver toutes les photos dans la rubrique qui porte le même nom ou en cliquant ici :)

  • http://yuliyula.fr Lisa

    Tout simplement génial! :)

  • http://www.voyages-yunnan.com Julien du Yunnan

    Bonjour Vincent, est ce que vous accepteriez que je vous interview pour mon blog sur le voyage au Yunnan, je suis tombé amoureux de ce pays et propose aujourd’hui des treck dans la nature pour découvrir les merveilles de cette région. Vous avez mon email ! :)

  • http://www.ensino.fr chinois paris

    SUperbe photos ! Félicitations !